OriginePerseEgyptienGrecRomainArabeMédiévalItalien EuropéenFrançaisAnglaisXIXè SChinoisJaponaisXXè SBiblio

Tout commence à la préhistoire, plus précisément à la période appelée Néolithique (8000 av. JC). A cette époque, un enclos se dessine autour de l’habitation, dans un but de production, sous la protection des dieux. Ce qui est sans doute le premier jardin est un lieu d’échange social par le travail, où l’homme apprend à maîtriser son espace au travers des cultures maraîchères.

Dans une interprétation du ‘ sacré’ de ce jardin, c’est un lieu clos où l’homme concentre le beau pour l’offrir aux dieux. La clôture qui l’entoure protège ce ‘beau’ de l’extérieur et interdit la profanation des hommes. Dès cette époque, le mythe religieux du paradis perdu de l’Eden se mêle à cette conception du jardin. L’arbre est alors vu comme le lien vertical qui relie la terre des hommes au ciel des dieux. Pour les Scandinaves, cet arbre a un nom : c’est « Yggdrasil » portant le monde, et symbole de la fécondité de la vie.





Motorized with Actipages By MAXImini.com - Copyright Architecte Paysager -